La réflexologie plantaire ou palmaire est une méthode thérapeutique qui utilise le processus d’auto-guérison naturel du corps. Le pied est une représentation miniature du corps humain où chaque zone du pied correspond à un organe ou une partie du corps humain.

 

La réflexologie soulage le corps par le pied, ou la main.

 

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire de type massage consistant à stimuler des points réflexes situés au niveau des pieds. La réflexologie palmaire stimule les points réflexes situés au niveau des mains.

 

C'est une pratique de détente et de confort qui agit autant sur l'émotionnel (le subtil) que le corps physique (la densité). La réflexologie est particulièrement recommandée dans trois domaines :

- améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladie chronique

- diminuer certains maux du quotidien : douleurs dorsales, cervicales, maux de tête et syndrome prémenstruel

- agir sur le stress.

 

Praticienne en réflexologie, j'ai suivi une première formation en réflexologie douce sud-africaine (dite de confort) à l'Institut Français de Shiatsu (IFS).

Pour étendre et parfaire mon savoir-faire, j'ai également effectué une formation de Réflexologie Chinoise plantaire-palmaire, de diététique et de médecine chinoise traditionnelle dans ce même Institut. La réflexologie chinoise, plus intrusive et moins douce, utilise par ailleurs les points antiques de la médecine traditionnelle chinoise pour agir directement sur un système en particulier... 

La réflexologie plantaire sud-africaine, technique dite « douce » :

Elaborée par Chris Stormer dans les années 80 en Afrique du Sud, elle se démarque des autres réflexologies de par la finesse de son toucher, ce qui la rend complètement indolore.

Le praticien va stimuler l’ensemble des organes et des principaux systèmes du corps en exerçant des pressions, et des massages légers et des effleurements.

La douceur et la légèreté du toucher plongent le receveur dans un état de relaxation profond (état de conscience alpha) qui permet au potentiel d’auto-guérison de se remettre en action.

Cette technique s’intéresse à l’origine émotionnelle des perturbations, douleurs et dysfonctionnements, elle est tout particulièrement adaptée en cas de :

  • troubles du sommeil, insomnies

  • troubles nerveux, stress, anxiété

  • déséquilibre endocrinien : déprime tristesse, émotivité excessive, dépréciation de soi

  • soutien de soins palliatifs

  • convalescence

  • hallux valgus

Les contre-indications :

La réflexologie plantaire sud-africaine est proscrite en cas de :

  • phlébite

  • cancer en phase évolutive

  • grossesse

  • enfant de moins de 3 ans : Pour les enfants de moins de 3 ans, le soin se pratique sur la maman avec son bébé posé sur sa poitrine... c'est un moment merveilleux de partage maman-enfant.

La technique sud-africaine s’inscrit dans une démarche hygiéniste globale, elle peut se pratiquer toutes les 3 à 4 semaines.

La réflexologie plantaire chinoise, technique dite « énergétique » :

Cette technique s’appuie sur les 2500 ans d’histoire de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), ses principes (équilibre yin/yang, loi des 5 éléments, …) et sa vision holistique (globale) de l’être humain.

C’est une technique équilibrante qui vise à maintenir ou rétablir la bonne circulation et l’harmonie des flux énergétiques dans les méridiens. Le toucher du praticien entre assez profondément dans les tissus plantaires, il arrive de ressentir une sensibilité sur certains points ou certaines zones réflexes, signe de déséquilibre, mais cette technique reste très agréable.

La réflexologie plantaire chinoise est très indiquée en cas de :

  • troubles digestifs (ballonnements, constipation, …)

  • troubles respiratoires et ORL (bronchite, sinusite, …)

  • douleurs chroniques (lombalgie, sciatique, douleurs articulaires…)

  • migraines

Les contre-indications :

l’action plus profonde de la technique chinoise sollicite davantage l’organisme, les contre-indications sont plus nombreuses que pour la technique sud-africaine.

  • Phlébite

  • cancer en phase évolutive

  • grossesse

  • insuffisance rénale ou hépatique grave

  • pathologie cardiaque (on fera alors un soin palmaire spécial cardiopathie)

  • traumatisme et inflammation du pied

La technique chinoise s’inscrit dans une démarche globale, mais aussi sur des systèmes en particulier. Elle se complète avec l'accupression ou le moxa sur les points antiques des méridiens. Elle peut se pratiquer toutes les 2 semaines.

Séance de réflexologie chinoise en plein air. 

La réflexologie palmaire :

Elle est également basée sur la MTC, elle est très indiquée en cas de cardiopathies, elle est également une alternative intéressante quand les pieds ne sont pas accessibles (port de bas de contention) ou hypersensibles ou ulcérés.

Très indiquée en cas de pathologies cardiaques : protocole adapté. 

La réflexologie chinoise, qu’elle soit plantaire ou palmaire, propose un protocole global mais permet surtout de faire du « sur mesure ». Le protocole global peut se recevoir toutes les 3 à 4 semaines et le « sur mesure » se pratiquera 4 à 5 fois sur une période de 2 mois en fonction des améliorations de votre ressenti et du bilan palpatoire de début de séance.

Drag_5dragchamfrault.png
meridiens affiche profil.jpg
meridiens affiche dos.jpg
meridiens affiche face.jpg
Corps et esprit

Dans la vision orientale, le corps est le support, le véhicule de l’esprit. Il dépend donc de lui mais en même temps, sans lui le psychisme n’existerait pas dans la mesure où il ne pourrait pas se manifester. Aussi en médecine énergétique on considère que :

  • toute perturbation de la fonction organique, si elle est importante ou dure dans le temps, finira par avoir une conséquence sur le plan du psychisme qui lui est associé

  • toute perturbation de la fonction psychique, si elle est importante ou dure dans le temps, finira par avoir une conséquence sur la fonction organique qui lui est associée et ce dans la mesure où elles dépendent de la même énergie.

C’est pour cette raison que dans les médecines énergétiques, on ne lutte pas contre les symptômes. Ceux-ci sont vus comme l’expression de la souffrance, certes, mais surtout comme l’expression de la résistance aux flux de vie, quelles qu’en soient les raisons. Ces médecines cherchent donc principalement à rétablir ces flux.

Pour les chinois l’énergie vitale ou ch’i circule dans le corps selon un système de méridiens analogue aux réseaux sanguins, nerveux et lymphatiques. Cette « force vitale » contrôle les fonctions de tous les systèmes organiques, et chez une personne en bonne santé elle en imprègne toutes les cellules. L’énergie doit circuler librement le long des méridiens.

Ils existent quatorze méridiens dont douze sont considérés comme majeurs. Ils sont bilatéraux, ce qui donne 24 trajets séparés. Chaque méridien est relié à un organe d’où il tire son nom. Il est par ailleurs, relié à un autre méridien et à l’organe de ce dernier avec lequel il entretient une relation, particulière. Les méridiens couplés participent de l’aspect yin et yang, et sont régis par les 5 éléments. Les deux méridiens complémentaires sont connus sous le nom de vaisseau gouverneur et vaisseau de conception.

Ils traversent le corps en ses parties médianes, le premier suit un trajet dorsal, le second un trajet frontal.

Ces méridiens sont : le méridien des poumons, du gros intestin, de l’estomac, de la rate-pancréas, du cœur, de l’intestin grêle, de la vessie, des reins, le maître du cœur, le triple réchauffeur, de la vésicule biliaire, du foie, le vaisseau gouverneur et le vaisseau de conception.

Les zones réflexes des pieds et des mains sont étroitement liées aux trajets des méridiens, et cette constatation met en évidence l’intérêt d’associer cette approche à celle de la Réflexologie.
La réflexologie est une pratique qui permet d'avoir une action très précise tout en tenant compte de la personne dans sa globalité.
 
NB : La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle. Le réflexologue ne peut pas faire un diagnostic, modifier un traitement ou participer à une décision thérapeutique. Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996.) 

​La méthode Ingham

Eunice Ingham (1889 – 1974), infirmière et physiothérapeute américaine, est l’auteur du premier traité de réflexologie moderne.

Cette technique occidentale peut être très douloureuse. Il s’agît d’un toucher-palper-compression très profond dans les tissus du pied. Pendant la séance, le praticien reste  juste en deçà du seuil de tolérance à la douleur. Le but du traitement est de ramollir et évacuer les toxines présentent sous la pression des doigts et de restaurer l’élasticité naturelle des tissus dans les réflexes.


 
Eunice Ingham a constaté qu’une fois l’élasticité retrouvée et la douleur évacuée des zones de réflexes plantaires, le symptôme dans l’organisme était également résorbé.  

 

Cette technique est reconnue et utilisée de façon tout à fait officielle en milieu hospitalier au Danemark. On peut citer quelques exemples de pathologies dans lesquelles elle donne de bons résultats: ce sont les états inflammatoires organiques, les sciatiques, cruralgies, les sinusites, les états infectieux, les troubles circulatoires, la constipation chronique,…

​La Réflexologie DIEN CHAN du visage

Le Dien Chan est une méthode thérapeutique assez récente. C'est le Professeur Bùi Quôc Châu qui la met en place au début des années 1980. Alors qu'il pratique l' acupuncture dans des centres de  désintoxication au Vietnam, il créé un nouveau système de soins grâce à un réseau de lignes énergétiques sur le visage. Les résultats sur les patients atteints de pathologies liées à la consommation  d'opiacés sont si probants qu'il décide d'élargir sa pratique à d'autres malades. Aujourd'hui, le Dien Chan s'est exporté à l'international et couvre un large champ d'applications. 

Le visage est utilisé comme une cartographie du corps tout entier. Le professeur Bùi Quôc Châu a mis en place 555 points sur le visage et le crâne (les "point BQC"), correspondant aux  organes internes et externes. Chacun de ces points peut ainsi être stimulé pour soigner une zone spécifique du corps. Par exemple, les yeux sont associés aux organes génitaux, l'arête du nez représente la colonne vertébrale, etc. Contrairement aux autres techniques de réflexologie qui se basent sur un seul schéma, le Dien Chan en utilise une vingtaine, ce qui implique qu'une même zone  du visage peut correspondre à différentes parties du corps : c'est par exemple le cas du genou et de l'intestin grêle. 

En plus de ces 555 points BQC, la stimulation peut se faire grâce aux "points vivants" : le thérapeute cherche des points sensibles ou douloureux sur le visage pour y travailler. Cette technique est particulièrement efficace quand le patient ne sait pas exactement de quels troubles il souffre ou lorsque la consultation a un but plutôt préventif que curatif.

À la différence de l'acupuncture, le Dien Chan se pratique sans aiguilles : le professionnel détecte et stimule les points douloureux avec ses doigts ou des outils spécifiques. Le "détecteur" en est l'un des principaux, mais il en existe plus de 90, comme la "roulette", le "râteau", ou encore le "marteau". Selon la stimulation, le praticien pourra aussi choisir d'utiliser du chaud ou du froid, et des outils "yin" pour une action apaisante, ou "yang" pour une action énergisante. 

Capture d’écran 2021-05-20 à 15.17.35.

Pour soulager des douleurs aigües ou chroniques 
Selon l'Académie française de Dien Chan, la discipline permet de "soulager la douleur en complément de la médecine officielle, de renforcer son tonus, d'équilibrer son énergie, de garder sa  jeunesse et d'augmenter sa beauté". C'est une technique non invasive, curative et préventive qui s'adresse à tout type d'individu, du nourrisson à la personne âgée en passant par la femme enceinte.

Le Dien Chan peut être efficace pour de nombreuses pathologies, chroniques ou aigües :  troubles du sommeil, angoisses, baisse de tonus, troubles digestifs, douleurs articulaires et musculaires, migraines, allergies, addictions, etc. "Très riche en terminaisons nerveuses, le visage  fait tout de suite écho et envoie un message au cerveau pour aller réparer les organes", explique Anne Guillaumeau, Naturopathe Réflexologue Dien Chan. Ainsi les résultats sont rapides et parfois quasi instantanés. "Une personne qui arrive dans mon cabinet avec un problème de dos en ressort généralement avec les deux pieds ancrés bien au sol et une bonne démarche", enchaîne la spécialiste, qui reconnaît tout de même ne pas pouvoir faire de miracles. "Nous ne sommes pas tous égaux, nous  ne réagissons pas de la même manière et donc en tant que thérapeute, on doit faire du sur mesure à chaque fois. Des personnes auront besoin de plusieurs séances alors que pour d'autres, une seule suffira", analyse Anne Guillaumeau. De plus, certaines douleurs chroniques ou addictologies nécessitent quoi qu'il arrive plusieurs séances car elles sont installées depuis trop longtemps dans l'organisme. Dans ces cas-là, il faut aussi que le sujet joue le jeu avec la mise en place d'une routine d'hygiène de vie, pour obtenir des résultats sur le long terme.